• Les mesures prises par le gouvernement burkinabè contre la vie chère

    Le ministre de l'Economie et des finances ainsi que celui du Commerce, de la promotion de l'entreprise et de l'Artisanat ont fait au conseil le point des rencontres de concertation avec les différents groupes socio-professionnels relatives à la flambée des prix des produits de grande consommation. A l'issue de ces comptes rendus et prenant en compte d'une part, les préoccupations exprimées par les différents groupes, et d'autre part les résultats des études entreprises pour atténuer l'impact des prix internationaux sur le coût de la vie, le conseil a décidé à titre exceptionnel d'exempter des droits de douane pour une période de trois mois à compter de ce jour, les produits de grande consommation suivants :

    - le riz ;

    - le sel ;

    - les pâtes alimentaires ;

    - le lait concentré sucré ;

    - le lait en poudre et les laits infantiles.

    Concernant certains produits de grande consommation fabriqués au Burkina Faso, les concertations se poursuivent avec les principaux industriels afin de rendre compatibles leurs prix avec les conditions d'exploitation et du marché ; il s'agit :

    - du sucre ;

    - du savon ;

    - et des huiles alimentaires.

    Le conseil a donné instructions aux ministres en charge des dossiers de veiller au suivi rigoureux de l'application des présentes mesures et de leur large diffusion.

    Extrait du Conseil des ministres du 27 février 2008


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :