• Le métier de Knowledge Manager

    La valeur des entreprises peut être évaluée de plusieurs façons : le chiffre d'affaires, la masse salariale, la valeur ajoutée... Aujourd'hui, la notion de gestion des connaissances est très importante pour les entreprises, et souvent sous-évaluée ; les bilans chiffrés sont davantage pris en compte. Les salariés d'une entreprise maîtrisent un certain nombre d'outils, de pratiques, de façons de faire, qu'il est difficile de caractériser. Le Knowledge Manager est le professionnel qui met en place les méthodes et les techniques permettant d'identifier, récupérer, organiser, redistribuer les connaissances au sein de l'entreprise. Son but est que chaque salarié ou dirigeant détienne les informations pertinentes pour effectuer son travail, l'organiser et prendre des décisions. Les missions d'un Knowledge Manager (ou gestionnaire des connaissances) sont les suivantes :

    Il conseille ses dirigeants vis-à-vis des connaissances au sein de l'entreprise.
    Il repère les connaissances et les contenus qui ne sont pas mis en valeur, caractérisés ou mutualisés.
    Il identifie, organise, et met en place des outils pour que les connaissances des salariés de l'entreprise soient valorisées.
    Il réalise une veille régulière pour connaître les outils à la pointe du Knowledge Management.
    Il se doit d'assurer la transmission de ces connaissances en cas de départ d'un salarié de l'entreprise.

    Formations
    D'une manière général, le Knowledge Manager a effectué des études en communication (diplôme de type Master). Le mieux est de choisir une spécialisation en Knowledge Management ou effectuer une formation en gestion des connaissances. Actuellement, peu de masters sont dédiés au Knowledge Management. Nous pouvons tout de même citer le parcours IKSEM (pour Information an Knowledge Systems Engineering and Management) à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et le master DMKM (Data Mining and Knowledge Management) de l'Université de Lyon Lumière Lyon 2. De nombreux masters en communication proposent des cursus incluant des cours sur la gestion des connaissances en entreprise.

    Evolution de carrière
    Lorsqu'il exerce directement en entreprise, peu de salariés sont situés au dessus de lui hiérarchiquement, hormis les dirigeants. Ses responsabilités peuvent s'étendre à davantage de départements de l'entreprise (ressources humaines...). En agence, il pourra gérer les connaissances de davantage de sociétés, ou d'entreprises plus grandes et plus complexes.

    Qualités nécessaires
    Le Knowledge Manager a généralement plusieurs années d'expérience derrière lui. Les qualités nécessaires sont nombreuses :

    Bien connaître l'entreprise : ses métiers, ses processus, ses flux d'information, sa création de valeur, ses éléments clefs...
    Maîtriser les différentes techniques liées au management.
    Le Knowledge Manager doit bien s'entendre et dialoguer avec tous les acteurs de l'entreprise. Le relationnel est très important. Si le gestionnaire des connaissances n'est pas apprécié par ses collaborateurs, son travail sera difficile et perdra en efficacité.
    Il doit également maîtriser les outils informatiques liés au Knowledge Management, et être capable de former les salariés à certains outils, en veillant à ce qu'ils acceptent de les utiliser au quotidien.

    Les + et les - de la fonction

    Les + : Lorsqu'il travaille en agence, le Knowledge Manager peut s'occuper d'entreprises variées. Le salaire du gestionnaire des connaissances est en général assez élevé, car il est très précieux pour les entreprises.

    Les - : Aujourd'hui, difficile d'entrer sur le marché du travail en tant que Knowledge Manager. Bien que les formations se multiplient, l'expérience professionnelle est une donnée importante pour la gestion des connaissances en entreprise.

    Le salaire
    Le salaire d'un Knowledge Manager est très variable. Cela dépend de sa structure d'accueil (s'il est directement intégré à l'entreprise, s'il travaille en agence, et la taille des entreprises pour lesquelles il officie). La rémunération d'un gestionnaire opérationnel des connaissances est inférieure à un Knowledge Manager qui s'occupe de la stratégie de gestion des connaissances (dans ce cas, le salaire peut dépasser les 50 000 euros bruts annuels, au sein d'une grande entreprise).

    Source

    Formation en Knowledge Management


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :