• Le Bénin déclare une épidémie de Fièvre de Lassa, l’OMS et l’UNICEF mobilisés contre l’épidémie

    COTONOU, 27  novembre 2014 - Après l’identification de cas de Fièvre de Lassa dans la zone sanitaire de Tanguiéta-Matéri-Cobly au Nord du Bénin, le Gouvernement soutenu par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS),  le Fonds des Nations pour l’enfance (UNICEF) et les partenaires au développement ont immédiatement démarré la riposte contre l’épidémie.

    Lors d’une conférence de presse qui s’est tenue le 25 novembre, la Ministre de la Santé, le Professeur Dorothée Kindé Gazard accompagnée du Représentant de l’OMS au Bénin, Youssouf Gamatié a indiqué qu’après la confirmation en laboratoire de deux cas avérés de Fièvre de Lassa à l’Hôpital de Zone Saint Jean de Dieu de Tanguiéta, une équipe nationale a été immédiatement dépêchée sur place avec le soutien d’experts du CDC Atlanta (Centres pour le contrôle et la prévention des maladies), de l’OMS et de l’UNICEF.

    C’est à la suite du  décès suspect de quatre membres du personnel de santé de l’hôpital de Tanguiéta sur une courte période (entre le 23 octobre et le 3 novembre), qu’une investigation dans la zone a été menée. Six cas suspects ont été identifiés. Des prélèvements ont été effectués et transmis au laboratoire de référence de l’Université de Lagos agréé par l’OMS. Les résultats ont identifié deux cas positifs à la Fièvre de Lassa.

    A ce jour, 14 cas ont été enregistrés dont deux confirmés et huit décès (y compris les deux cas confirmés). Parmi les décès, quatre sont survenus au sein du personnel de santé de l’hôpital de Tanguiéta et les quatre autres ont été enregistrés dans la commune de Cobly. Au total, 170 contacts ont été identifiés dans les communes de Tanguiéta et de Cobly et font l’objet d’un suivi quotidien. Une quarantaine de relais communautaires continuent la recherche active de nouveaux cas contacts sur le terrain.

    L’équipe nationale soutenue par les CDC, l’OMS et l’UNICEF a permis de mettre en place un dispositif complet de lutte contre l’épidémie :
    • Des travaux de réhabilitation sont en cours au niveau d’un centre de santé de Tanguiéta pour installer le centre de  traitement. Une unité  d’isolement  a été mise en place au sein de l’hôpital de Tanguiéta ;
    • Ces centres sont équipés en médicaments (Ribavirine) disponibles sur place pour le traitement. Des stocks de Ribavirine ont également été prépositionnés à Cotonou ;
    • 207 équipements de protection individuelle (EPI) pour le personnel de santé, 20 thermomètres infrarouge,  du matériel médical et de laboratoire et des produits de décontamination ont été mis à disposition ;
    • Le personnel de santé de l’hôpital de Tanguiéta et les agents de santé de la commune de Cobly ont été formés sur l’utilisation du matériel de protection et le protocole de traitement de la maladie, ainsi que sur la recherche de cas contacts ;
    • Les élus locaux, les chefs de village et les conseillers communaux ont été sensibilisés sur la Fièvre  de Lassa,  pour initier des activités à base communautaires ;
    • Des séances de sensibilisation en milieu scolaire avec les élèves, les enseignants et les parents d’élèves ont été menées ;
    • Une stratégie de recherche des cas contacts a été élaborée pour assurer la participation des communautés dans l’identification de cas suspects.

    La Ministre de la Santé a également expliqué les modes de transmission, les symptômes et le traitement de la Fièvre de Lassa et préconisé l’adoption de comportements préventifs.

    La Fièvre de Lassa est une fièvre hémorragique virale qui a déjà été identifiée en Afrique de l’Ouest.

    La transmission du virus peut se faire par contact avec les excréments de rongeurs notamment le rat à multiple mamelles. Le virus se transmet aussi au contact d’une personne infectée via les liquides biologiques : le sang, l’urine, la salive, le sperme, les vomissures, les scelles, la transpiration. L’incubation du virus varie de six à 21 jours.

    Les premiers signes de symptômes sont : la fièvre, une fatigue générale, la nausée, des vomissements, la diarrhée, des maux de tête. Des complications peuvent apparaître sous forme d’une atteinte du foie et des reins. Des œdèmes et des signes d’hémorragies sont tardifs et plutôt rares.

    Il existe un traitement efficace contre la Fièvre de Lassa : la Ribavirine. Ce médicament permet de soigner les personnes malades, à condition d’être administré rapidement après l’apparition des premiers symptômes.

    Concernant la prévention, le Ministère de la Santé et l’OMS préconisent les mesures suivantes:
    • Dès les premiers signes, il est impératif de se rendre immédiatement au centre de santé le plus proche. Le traitement est efficace si l’administration de médicaments est faite rapidement ;
    • Se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon ;
    • Eviter tout contact avec une personne suspecte ou malade de la Fièvre de Lassa ;
    • Eviter tout contact avec les selles, l’urine, la salive, la sueur, les vomissures et les objets souillés d’une personne suspecte ou malade de la Fièvre de Lassa ;
    • Ne pas toucher le corps ou les liquides corporels d’une personne suspectée d’être décédée de la Fièvre de Lassa notamment lors des rites funéraires ;
    • Bien fermer les réserves de nourriture dans la maison et éviter la manipulation et la consommation des rats.

    La Ministre de la Santé a rappelé qu’il n’existe aucun cas d’Ebola au Bénin. Les prélèvements des six cas suspects ont été testés et sont négatifs à Ebola. Les activités de prévention contre le virus Ebola se poursuivent avec l’appui de l’OMS, de l’UNICEF et des partenaires au développement.

    Une équipe d’experts internationaux composée de spécialistes de l’OMS, de l’Institut National de Santé Publique du Québec (INSPQ), du CDC Atlanta et du Centre de contrôle et de prévention des maladies infectieuses de Londres est venue au Bénin dans le cadre de la Mission des Nations Unies pour l'action d'urgence contre Ebola (MINUAUCE/UNMEER) afin d’appuyer le renforcement de la préparation et la mise en œuvre des activités de prévention contre Ebola. Cette équipe a été sollicitée pour la mise en place du dispositif de réponse à l’épidémie de la Fièvre de Lassa.


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 14 Juillet 2016 à 12:52

    I want to spend my holidays there! I think that this place is wonderful! I like mountains, so I want to be there! Thanks for the idea!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :