• Le Bénin célèbre le premier village à avoir mis fin à la défécation à l’air libre.

     ©UNICEF Bénin /2014 /Hippolyte Djiwan
     
    ZAKPOTA, 20 octobre 2013 – La Représentante de l’UNICEF, Dr Anne Vincent, et l’Ambassadeur du Royaume des Pays-Bas, Jos Van Aggelen, ont participé à la certification du premier village du Bénin à avoir mis fin à la défécation à l’air libre.

    Les populations du village d’Allohoun Oukanmè, situé dans la commune de Zakpota, ont mis en œuvre l’approche de l’Assainissement Total Piloté par la Communauté (ATPC). Ce programme soutenu par les Pays-Bas et l’UNICEF consiste à déclencher une prise de conscience des populations sur les conséquences de cette pratique et considérer que la meilleure solution proviendra des communautés, seuls acteurs capables d’initier un changement de comportement durable et adopté par tous.

    Au Bénin, plus de la moitié de la population défèque à l’air libre favorisant la propagation de maladies mortelles pour les enfants. On estime que 7.000 personnes dont 4.300 enfants meurent chaque année de la diarrhée. Ces décès sont dus à près de 90% à l’impureté de l’eau et au manque d’assainissement et d’hygiène au sein des communautés.

    L’Ambassadeur des Pays-Bas a félicité les populations du village, les autorités et les ONG qui ont permis de mener ce projet.

    « C’est une occasion heureuse: vous êtes le premier village FDAL du Benin. FDAL veut dire ‘fin à la défécation à l’air libre. C’est un résultat de grande importance, d’abord pour vous, la population, parce que cela montre que la santé progresse pour vous tous », a-t-il dit.

    Le succès de l’ATPC réside dans la confiance accordée aux communautés sur leurs capacités d’innovation pour construire des latrines adaptées à leur contexte et à leur revenu, mettre en place et utiliser des dispositifs de lavage des mains avec de l’eau et du savon ou de la cendre, éliminer toutes les aires de défécation dans et autour des villages, tout en assurant la propreté des habitations et de leur environnement immédiat. 

     « Les conséquences de la défécation à l’air libre sont terribles pour la survie des enfants et de toute la communauté. Aussi, son élimination constitue une grande avancée dans les communautés », a dit Dr Anne Vincent, la Représentante de l’UNICEF au Bénin.

    « L’éradication de la défécation à l’air libre permet non seulement de sauver des vies, d’assurer la sécurité des femmes, mais aussi, d’économiser les frais médicaux prohibitifs auxquels  chaque ménage fait face pour soigner les  enfants ou la famille entière », a-t-elle ajouté.

    Durant cinq mois, 33.750 ménages abritant près de 190.000 personnes vivant dans 760 localités, ont bénéficié du  programme ATPC. Au total, 291 localités ont complètement abandonné la défécation à l’air libre et les autres sont en bonne voie pour y parvenir d’ici la fin de l’année.

    Ce projet a vu le jour grâce aux autorités béninoises et au soutien financier du Royaume des Pays-Bas et de l’UNICEF et grâce au travail accompli par les ONG sur le terrain notamment le Centre d’Etudes, de Recherches et d’Interventions pour le Développement (CERID),  l’ Association pour des Etudes et Réalisations en milieu rural, la SNV, l’Association de Lutte pour un Développement intégré et pour la Protection de l’Environnement (ALDIPE) et Eau et Assainissement pour l’Afrique (EAA).

    Intervenant lors de la cérémonie, la Ministre de la Santé Dorothée A.K. Gasard a souligné que « la défécation à l’air libre place le Bénin dans les 4 derniers pays sur 215 pays classés et que l’on estime que cette pratique coûte plus de 50 milliards de francs CFA par an au Bénin à cause des décès, des dépenses de santé et de la perte de productivité ».

    Cette certification intervient à l’occasion de la Journée mondiale du lavage des mains à l’eau et au savon. Selon l’UNICEF et l’Organisation mondiale de la Santé, en 2013 plus de 340.000 enfants de moins de cinq ans – presqu’un millier par jour – sont morts des suites de maladies diarrhéiques dues au manque d’eau salubre, d’assainissement et d’hygiène de base.

     Pour toute information complémentaire, merci de contacter :
    - Hadrien Bonnaud, Spécialiste Communication: hbonnaud@unicef.org  : +229 61 19 97 27
    - Adama Ouédraogo, Chef de la Section Survie UNICEF : adoudraogo@unicef.org  : +229 2 136 50 05

    Pour plus d’informations visitez nos sites web  

    • www.unicef.org/benin
    • Facebook UNICEF Bénin


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :